L’allaitement maternel chez la femme enceinte après l’accouchement

Chez la femme enceinte, la poitrine évolue tout au long de la grossesse avec votre bébé. L’aréole qui entoure le mamelon devient plus foncée et les seins deviennent plus volumineux et durs. Cela est du au développement des glandes Montgomery qui protègera les mamelons et permettra d’être lubrifié. Par la suite, les seins vont produire du colostrum. Riche en anticorps, il s’agira du premier lait donné à votre bébé.

Plus les seins seront protubérants plus le nouveau né aura des facilités au cours de l’allaitement. Cependant, ce n’est pas parce que votre poitrine est aplatie et peu volumineuse que cela altérera la production de votre  lait. Une poitrine volumineuse est souvent liée à une quantité importante de tissus adipeux ou de graisse.

De nombreuses crèmes sont vendues dans le commerce comme les pommades raffermissantes, les crèmes  anti-vergetures … mais les résultats sont infimes. Le secret d’un allaitement réussi réside dans la position du bébé. Les maux des mamelons et les crevasses sont à l’origine d’un mauvais positionnement du corps et de la bouche de votre bébé.


Pour se préparer à l’allaitement, certaines femmes se massent les seins avant l’accouchement ou participent à des jeux avec leur compagnon comme la succion du mamelon. Il est possible d’appliquer des crèmes hydratantes, cependant le savon à l’origine du dessèchement de la peau est déconseillé.

De nombreuses femmes appréhendent l’allaitement. Plus celui-ci sera naturel et plus il sera réussi. S’informer sur le sujet et voir des autres mamans allaiter et en parler ne peut être que bénéfique.

La nature est bien faite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *