Le traitement de la mycose vaginale

mycoses vaginales traitement

La mycose pour une femme est une infection fréquente des parties intimes. On estime en moyenne que près de 3 quarts des femmes auront à faire à une mycose vaginale au cours de leur vie. Avant de parler des possibles traitements, il faut aborder ce qu’est une mycose et quelles sont les causes et autres facteurs de risques qui créent ces infections à champignon.

C’est quoi la mycose vaginale ?

La mycose vaginale est une infection par un champignon (parfois appelé levure) des organes génitaux externes et du vagin de la femme. Lorsque l’on parle de mycose, c’est le plus souvent le champignon Candida Albicans qui est en cause. Mais il existe d’autres champignons que l’on doit identifier avec un prélèvement et des analyses médicales pour parfois trouver le bon traitement.

Il est important de dire que le Candida Albicans se retrouve chez tous les individus homme et femme au niveau de la flore intestinale à l’état de symbiose. Ce n’est pas sa présence qui est pathologique mais son importance du moins au niveau de la sphère digestive. Le Candida albicans peut être retrouvé aussi dans la bouche (muguet), la gorge ou encore sur la peau. Ici nous parlons de la candidose locale et non intestinale et encore moins systémique qui ne se prend pas comme çà mais qui est le fruit d’un bouleversement plus important.

Quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs de risque de la mycose vaginale sont bien connus, il résulte soit d’une contamination soit d’un dérèglement de la flore vaginale :

  • Rapport sexuel avec une personne infectée par la champignon,
  • Excès d’hygiène,
  • La grossesse,
  • La prise d’antibiotique,
  • La prise de cortisone,
  • Le diabète,
  • Les maladies endocriniennes,
  • Les règles,
  • Contamination par les matières fécales (intestin),
  • Un grand stress,
  • Affaiblissement du système immunitaire (traitements lourds chimiothérapies, Sida etc.)

Quels sont les symptômes d’une mycose du vagin ?

Les symptômes de la mycose vaginale sont connus et bien identifiés :

  • Démangeaisons : ça gratte, ça pique au niveau de la vulve et de l’entrée du vagin,
  • Brûlures : quand vous urinez : ça brûle fort,
  • Vulve rouge et gonflée,
  • Pertes blanches parfois épaisses,
  • Rapports sexuels douloureux.

Quel est le traitement de la mycose vaginale ?

Nous avions déjà parlé du traitement de la candidose intestinale et des mycoses au sens général, ces conseils et notamment la prise de probiotiques sont plus que jamais d’actualité. Néanmoins avec une mycose locale, un traitement chimique prescrit par le médecin s’impose généralement. Le traitement est soit local soit systémique par voie orale, mais il faut noter que les récidives sont assez fréquentes et qu’il convient de traiter impérativement aussi le partenaire sexuel.

Le traitement local repose sur des ovules vaginaux à introduire le soir, il existe d’ailleurs des traitements monodose assez efficaces. Le docteur ajoutera souvent une crème à appliquer sur la muqueuse en complément comme de l’Econazole ou Clotrimazole.

Le traitement systémique repose sur la prise par voie orale de médicaments antifongiques contre le champignon dans tout l’organisme, on retrouvera l’Amuphotéricine B (Fungizone) et surtout le Fluconazole (Triflucan) qui doit d’être pris un certain temps pour avoir un effet durable.

Conseils pour éviter la récidive des mycoses

Voici quelques conseils pour éviter que le Candida Albicans ou un autre champignon ne revienne :

  • Eviter les savons trop acides pour la toilette,
  • Eviter de manger trop sucré,
  • Séchez vous bien après la douche ou un bain,
  • Prenez par précaution un ovule vaginal après un traitement antibiotique,
  • Améliorer la qualité de son alimentation et prendre un temps de repos et de sommeil conséquent,
  • Eviter les vêtements serrés et préférés des matières naturelles pour vos vêtements.

Quoi qu’il arrive, la consultation d’un médecin est impérative, aucune honte à avoir !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *