Tout connaître sur le sommeil de bébé

Bébé dort près de 20 heures par jour, lors des premières semaines de sa vie. Ce temps de sommeil diminue avec la croissance. Toutefois, l’enfant a besoin de manière vitale, d’un sommeil réparateur. Le manque de sommeil perturbe l’éveil de bébé, ce qui entraîne de la nervosité et même une chute des défenses immunitaires.

Bon nombre de parents avouent ne pas savoir comment aider bébé à s’endormir. Entre l’alimentation, les troubles digestifs, la percée des dents, les vaccins, le sommeil est souvent le parent pauvre, même pour le médecin. Pourtant, le sommeil de l’enfant est rythmé par des phases, qu’il est indispensable de respecter pour son équilibre.

Comprendre, de manière simple, le sommeil de bébé, grâce au petit train

Le sommeil de l’enfant est souvent schématisé par un train, avec plusieurs locomotives qui représentent 2 heures de sommeil. Si l’enfant rate un train, impossible de le prendre en cours. Il doit attendre “l’arrivée du prochain train”, ce qui peut expliquer un comportement agité.

Le train du sommeil comprend 6 phases, dont toutes les étapes doivent être respectées pour la fabrication d’hormones de croissance et d’anticorps :

  • L’endormissement qui ne doit prendre que 5 à 10 minutes normalement.
  • Le sommeil lent et très léger : l’enfant a conscience de son environnement et écoute tous les bruits.
  • Le sommeil lent et léger : l’enfant entend les bruits mais ne les identifie pas.
  • Le sommeil lent et profond : l’enfant est coupé de l’extérieur.
  • Le sommeil lent et très profond : bébé a un sommeil de plomb et ne se réveille pas, quel que soit le bruit ambiant.
  • Le sommeil paradoxal : durant 15 minutes l’enfant rêve, ce qui lui permet d’enregistrer ce qu’il a appris.

Ensuite, il peut se réveiller ou embarquer dans un nouveau train pour repartir pour un cycle de 2 heures. C’est pourquoi il est déconseillé de réveiller bébé, qui peut ressentir une sensation d’inconfort, selon la phase de sommeil dans laquelle il se trouve.

sommeil de bébé

Les questions que l’on se pose sur le sommeil de l’enfant

Dans les maternités, les professionnels de la petite enfance ont généralement peu de complaisance pour les parents, au sujet du sommeil. Des puéricultrices prônent haut et fort qu’être parent, ce n’est dormir que d’une oreille. Bien entendu, les parents sont plus attentifs aux bruits éventuels la nuit.

Toutefois, pour le bien-être de la famille, parents et enfants doivent trouver leurs rythmes de sommeil communs, pour se sentir bien. Entre le travail, l’organisation de la maison, les horaires à respecter, le rythme effréné de la vie quotidienne ne permet pas de récupérer, si les parents sont épuisés. Le sommeil est un sujet qui passionne les foules. Chacun y va de son petit conseil, ce qui laisse souvent à la maman, une impression d’échec. Même si chaque enfant est unique, certaines interrogations sont récurrentes et en voici les réponses.

Pourquoi bébé pleure-t-il ?

Question pertinente, à laquelle on ne trouve pas toujours de réponse. Jusqu’à ses 3 mois, l’enfant peut se réveiller toutes les 2 heures, pour boire au sein. La faim et la soif peuvent justifier ses pleurs. Certains enfants peuvent dormir dans une couche pleine à craquer, d’autres pleurent, dès qu’ils ont les fesses mouillées. On ne pense pas assez souvent à l’inconfort d’une position. L’enfant peut se sentir mal à l’aise et a besoin de changer de côté, mais il ne peut le faire par manque de mobilité.

Doit-on se lever la nuit, quand bébé pleure ?

Jusqu’aux 3 mois de l’enfant, un des 2 parents doit se lever la nuit, pour voir de quoi bébé a besoin. Passé le cap des 5 kg, l’enfant peut pleurer la nuit et n’a pas forcément besoin de boire toutes les 2 heures. On estime que bébé fait sa nuit, s’il dort entre 23 heures et 6 heures du matin, sans interruption.

Mon enfant confond le jour et la nuit, que faire ?

Jusqu’aux 6 semaines de l’enfant, ce dernier peut confondre jour et nuit, ce qui est très fatigant pour les parents. La nuit est entrecoupée par des pleurs fréquents. Pour aider à se caler sur un rythme de vie diurne, laissez-le dormir à la lumière du jour et la nuit, imposez un clair-obscur assez prononcé.

Doit-on zapper la sieste de la journée, pour privilégier le sommeil de la nuit ?

Bon nombre de parents font l’erreur de raccourcir voire supprimer les siestes en journée. Pourtant, le sommeil ne rattrape pas, contrairement aux idées reçues. Entre 3 et 9 mois, l’enfant a besoin de 12 heures de sommeil la nuit et d’environ 5 heures le jour, soit une sieste le matin et une autre l’après-midi. De 9 à 18 mois, l’enfant a toujours besoin de 11 heures la nuit, mais encore 3 heures en journée (souvent l’après-midi de 13 heures à 16 heures, si l’enfant est bien rythmé).

New Mother Kissing Babies Forehead

Le shopping du dodo

Après toutes ces considérations plutôt médicales, jetons maintenant un petit coup d’œil à l’environnement de bébé durant son sommeil.

La chambre : Les murs peuvent être colorés, ceci n’empêchera pas bébé de s’endormir, et au réveil les couleurs ou motifs participeront à son éveil comme le mobile que vous aurez installé au-dessus de son lit.

Le lit et son aménagement : Le lit à barreaux reste le must car il permet de conserver un œil sur bébé. Pour en faire un doux cocon, nous avons trouvé quelques accessoires tout mignons et pas chers sur Babystock.fr. Une fois le matelas choisi ( il n’est pas nécessaire d’avoir un matelas très haut de gamme pour un bébé qui ne pèses que quelques kilos) on peut craquer pour un tour de lit aux motifs fille ou garçon qui le protègera des parties dures.

Votre bébé : Puisque vous êtes sur Babystock, vous trouverez très facilement de quoi emmitoufler bébé lorsqu’il fait frisquet (nid d’ange et autre gigoteuse). Pour la journée, surtout s’il fait chaud, ne le couvrez pas trop, un petit pyjama fera l’affaire, ou même un simple body durant les chauds mois d’été.
Sur ce, ne serait-ce pas le marchand de sable que l’on entend arriver au loin ? Allez, faisons un tendre calin à bébé et laissons-le se reposer.

1 Comment

  • Trula dit :

    Bonjour,

    Maman de deux adorables enfants, pour endormir mes petits, je leur chante une petite chanson qui se répète et au fur et à mesure que bébé dort j’adoucis ma voix pour n’être plus qu’un murmure. Le dodo se fait en 5 minutes maxi…mais quelques fois je finis par m’endormir avec eux et c’est tant mieux quand même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *