L’asthme du nourrisson : Symptômes et traitements

l'asthme du nourrisson

L’asthme est une maladie chronique très fréquente chez les enfants qui implique des difficultés respiratoires. On parle d’asthme du nourrisson lorsqu’un enfant de moins de deux ans a déjà subi 3 épisodes de dyspnée respiratoire sifflante (difficulté à respirer).

Quels sont les symptômes ?

Les bébés qui ont le plus de probabilité de souffrir d’asthme sont ceux qui ont vécu des épisodes de bronchites, bronchiolites ou rhinopharyngites.

On retrouve de nombreux symptômes chez les enfants atteints de crises d’asthme. Tout d’abord, une respiration sifflante accompagnée de toux sèches, le battement rapide des narines sont des comportements qui peuvent signifier la maladie. Un bébé fatigué, très pâle, qui mange et boit difficilement possède également les signes avant-coureur de l’asthme.

Enfin, un enfant qui respire difficilement (dyspnée) avec les espaces entre ses côtes et au-dessus de sa clavicule qui se creuse lors de l’inspiration et le thorax distendu lors de l’expiration sont des signaux d’alerte. Par ailleurs, les crises apparaissent plus souvent la nuit.

Quelles sont les causes ?

La fréquence de la maladie chez les nourrissons augmente tous les ans. Aujourd’hui, on dénombre 20% de bébés atteints d’après les pédiatres. On ne connaît pas exactement les causes de la maladie mais nous savons quels sont les facteurs qui ont une influence.

Ainsi, l’environnement et la pollution de l’air sont des vecteurs puissants sur l’état de santé. En hiver, lors du pic de bronchiolites, les crises d’asthme sont également plus fréquentes dû à l’exposition de l’enfant face aux microbes.

Quels sont les traitements ?

On distingue deux types d’asthme chez l’enfant : l’asthme intermittent avec des crises plus ou moins fréquentes en général déclenchées par des infections respiratoires et l’asthme persistant avec une gêne continuelle qui peut perturber la vie quotidienne. Avant toute chose, il faut toujours consulter un médecin avant de commencer un traitement.

La Ventoline est le médicament le plus répandu pour soulager les crises. Dans la plupart des cas, lors de l’asthme intermittent, il n’y a pas vraiment de traitement et la maladie disparaît vers les 3 ans. Vous pouvez également vous renseigner sur les médecines douces comme l’homéopathie qui peut être un bon complément à la Ventoline. L’asthme persistant doit être suivi par le médecin.

Quand et qui consulter ?

Dès que vous constatez les premiers symptômes, il faut consulter un médecin ou pédiatre pour pouvoir traiter et soulager rapidement l’enfant. Un asthme qui se développe trop aura des conséquences sur la vie quotidienne avec des difficultés respiratoires à chaque effort et ainsi l’impossibilité de pratiquer du sport. Lors des situations critiques avec des bébés qui ne s’alimentent plus et qui ont des problèmes de respirations, il faut rapidement rendre visite aux urgences pédiatriques.

Pour en savoir plus allez sur la page de l’asthme sur vitaemed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *