Prince au stade de France : Le dossier

Prince guitaristeArtiste multi instrumentaliste, chanteur à la voix falsetto, compositeur à la prolixité proprement sidérante, showman hors du commun, Prince est assurément un des derniers grands génies de la musique contemporaine. Celui que les médias et le public ont sans cesse comparé au regretté Michael Jackson, sera au stade de France le 30 Juin prochain. L’ouverture de la billetterie est prévue le vendredi 27 mai à 10H00.

EDIT LE CONCERT A l’écoute (merci à purplekiss2)

prince purple rain

Alors qui est Prince ?

Oui pour ceux qui auraient oublié, Prince est bien plus que l’alter égo du roi de la pop. C’est un véritable musicien respecté et apprécié par tous les plus grands. Jugez par vous-même, il est le seul artiste populaire à avoir collaboré avec Miles Davis, Eric Clapton le considère comme un des plus grands guitaristes de l’histoire, sur scène il tourne avec un groupe dont on peut compter parfois : Maceo Parker, Larry Graham ou encore George Clinton à quelques occasions. Rien que des légendes de la scène Funk-Jazz-Blues.

Prince au stade de France

Prince est avant tout un musicien, que dis-je le musicien absolu. Fils d’un Jazzman, Prince Roger Nelson est un  véritable auto-didacte. Il apprend seul pendant son adolescence à jouer d’une vingtaine d’instruments dont la guitare électrique, la guitare sèche, la basse, le piano, la batterie ou encore quelques cuivres. Aujourd’hui son jeu de guitare est considéré comme étant un des meilleurs, largement inspiré du feeling et de la virtuosité de deux de ces principales influences : Jimi Hendrix et Carlos Santana.

prince love symbol

Composant et jouant seul la quasi totalité de ses albums, Prince est considéré comme le maître du funk synthétique dans les années 80. Mais réduire le kid de minéapolis à ce simple genre est une grossière erreur. Prince est l’artiste transgenre par excellence, allant du funk au rock an passant par le jazz dans un même morceau, il excelle dans tous les genres et ce avec tous les instruments de musique . Son génie et sa créativité peuvent sembler illimités. Certains critiquent cette trop grande prolixité qui impliquerait une production parfois inégale, tandis que d’autres trouveront toujours leurs cames dans chacun de ses albums. Quoi qu’il en soit, Prince composant selon la légende jour et nuit, posséderait près d’une centaine d’albums à l’avance à l’intérieur de son fameux Vault. Quelques pièces dont l’album The Undertaker (ou plutôt session d’enregistrement) en attestent.

Le maître du live ?

prince franceIl existe clairement deux Prince. Le premier est un artiste quasi mainstream d’une très grande qualité, enchaînant les tubes sur scène avec brio et une musicalité assez incroyable. La série des 21 concerts à l’O2 arena en 2007 ou encore les Welcome 2 America  de 2011 en sont la preuve flagrante de concerts parfaitement maîtrisés en mode quasi automatique. Il sait ce que veut le public, des hits. Et le nain pourpre en possède une pléthore. Purple Rain, Kiss, Controversy, Cream ou encore 1999 sont des pièces de choix. C’est très certainement ce type de concert qui se déroulera au stade de France. Un show incroyable d’un artiste qui n’a plus rien à prouver.

Le deuxième est très clairement différent. Un mot résume cette métamorphose absolue : Aftershow. Ici il n’est  plus question de shows immenses ou de danseuses du ventre ! « This is real music by real muscians ». Prince donne souvent des afters jusqu’au bout de la nuit. Commençant généralement vers les 2 heures du matin dans des salles de tailles modestes, Prince et son groupe, le New Power Generation, montrent ici ce qu’ils ont réellement dans le ventre. Versions totalement débridées de titres connus ou venant du fin fond du répertoire, jams improvisés s’étalant largement dans le temps, solos de gratte absolument déments; lors de ces concerts mythiques, tout est absolument possible. Le génie s’illustre lors de ces moments qui se terminent la plupart du temps à l’aube.

Et parce que tout ce blabla ne vaut pas grand chose, il est temps de flatter vos oreilles avec des lives vidéos de Prince sur youtube.

Prince arrivant au Rock’n Roll Hall of Fame pour faire un solo de fou sur While My Guitar Gently Weeps :

Prince lors d’une des très rares vidéos officielles d’aftershow (la seule ?) The Ride, monstrueux, énorme:

Prince Laydown 2011 Au Lopez Show en video :

Prince The everlasting Now :

Une vidéo de son passage au festival d’arras :

Un moment de funk sur une impro guitare avec Maceo Parker :

La première perf de computer blue, jamais personne ne l’avait écoutée avant cette date :

Et enfin parce que il faut bien terminer avec quelque chose :

Et pour ceux qui lisent jusque là, Prince et Michael Jackson sont deux artistes immenses très différents avec quelques points communs. Il ne faut pas les opposer mais plutôt savoir les apprécier dans leurs différences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *