Natalie Portman Black Swan, la critique du film

Natalie Portman black swanAprès de multiples turpitudes, nous nous sommes donc décidés à aller voir Black Swan de Darren Aronofsky avec la sublime Natalie Portman. Certainement influencés par la remise des oscars, il apparaissait assez naturel d’aller juger sur pièce la qualité du film et la performance de l’actrice qui a commencé avec Luc Besson et Jean Reno dans Léon (The professional).

Le personnage de Natalie Portman est une danseuse de ballet qui cherche à obtenir le premier rôle dans le Lac des Cygnes dirigé par un célèbre chorégraphe Français campé par le beau Vincent Cassel.
Être le cygne blanc pour devenir le cygne noir.

Voilà comment pourrait-on résumer un film dans lequel la performance de l’égérie de Miss Dior chérie est absolument au delà de tout. Cette jeune danseuse (elle dans le film) va tellement s’approprier le personnage du lac des cygnes qu’elle va se mettre à confondre sa réalité avec celle de l’histoire de la comédie musicale. A cela s’ajoute la difficulté (torture ?) de la danse classique, et la compétition, voir la haine engendrée par les auditions et la jalousie des autres filles qui n’ont pas le rôle. De tout ce mélange va ressortir un rêve sombre, noir, une vision onirique d’un monde sans pitié, où la beauté et la pureté des mouvements s’opposent à la cruauté d’un milieu putréfiant.

Ce film relate le rêve d’une jeune fille voulant accéder au rôle de sa vie, allant au delà des rêves de sa mère, ancienne danseuse. Une volonté farouche au delà de la douleur physique d’accéder à une absolue perfection dans l’interprétation de sa danse. Aller au delà de la technique pour devenir le personnage.

Le résultat est un film magnifique, émouvant, noir, violent, onirique. Une véritable tragédie grecque dans le sens noble du terme. La réalisation est brillante, Natalie Portman joue ici, c’est indéniable, le rôle de sa vie. Une des meilleures performances d’acteurs de ces 10 dernières années. Passant de la fragilité du cygne blanc à l’extrême noirceur assurée du Black Swan !

Tout comme Nina le personnage du film, Natalie Portman peut s’écrier : « It’s my turn ! » et nous « chef d’oeuvre » !

les +

  • Performance d’actrice qui fera date
  • Réalisation excellente qui met en valeur la beauté des balets
  • Ambiance sonore oppressante
  • Travail sur la lumière et les ombres remarquable
  • Effets spéciaux discrets et géniaux
  • Excellents seconds rôles

les –

  • Peut-être dur à voir, attention certaines scènes peuvent choquer

9/10

La bande annonce sur youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *