Classement des meilleurs Star Wars, du meilleur au pire

Ah Star Wars, La Guerre des Etoiles … Alors que le prochain épisode, Star Wars Le Réveil de la Force,  s’apprête à sortir en France le 16 décembre 2 jours avant la sortie mondiale le 18 décembre, il est temps de faire un état des lieux sur la qualité artistique de la saga de science fiction qui a redéfini la culture de masse de nos sociétés occidentales depuis la fin des années 70.

Jedi ou seigneur Sith ? Luke ou Dark Vador ? Han Solo ou Boba Fett ? Leia ou Jabba the Hutt ? Voici le classement des Star Wars sans concession du meilleur film au moins bon.

1. L’épisode 5, L’Empire Contre Attaque

L’Empire Contre Attaque est un mythe du film de science fiction. Une des rares suites qui surpasse le premier film. Réalisé par Irvin Kershner et sorti en 1980, l’épisode 5 contient sa dose d’enjeux dramatiques, de nouveaux personnages, de musiques magnifiques signéées John Williams, de dialogues mythiques (« -Je t’aime. -Je sais ») et une révélation … Quelle révélation ! C’est de loin le meilleur épisode de Star Wars pour le grand public et pour les fans, le seul qui n’a pas pris une ride et qui n’est pas trop détérioré par la « remasterisation » n+x édition blu-ray dvd HD turbo etc.

 

l'Empire Contre Attaque le film

Empire contre attaque Solo Leia, Chewbacca

2. L’épisode 4, Un Nouvel Espoir

Commencer une saga par l’épisode IV, c’est une des grandes originalités du film de George Lucas sorti en 1977. Si aujourd’hui, il est très difficile de s’imaginer ce que les spectateurs ont ressenti au cinéma à cette époque tant le film a changé avec les différentes éditions, il n’en reste pas moins un sacré témoignage technologique, une vraie révolution en 77 !

Star wars épisode 4 vaisseaux espace

C’est le film qui a tout changé notamment grâce à ses maquettes pour montrer les vaisseaux dans l’espace, ainsi que la magnifique interprétation de Alec Guinness du personnage d’Obi-Wan Kenobi au coté de Luke Skywalker (Mark Hamill). Si le rythme est plus lent que dans l’Empire contre attaque et les moyens plus faibles (à cette époque), ce film a su garder son charme singulier comme en témoigne la scène avec les Jawas sur Tatooine, les dialogues d’Harrison Ford et bien sûr la fameuse scène de la Cantina et sa musique !

Star wars 4, r2-d2 c3p0, hologramme

 

3. L’épisode 6, Le Retour du Jedi

Le dernier épisode de la saga sorti en 1983, du moins c’est ce qu’on pensait avant que Lucasfilm se fasse racheter par Disney, est aussi le moins bon de la trilogie originelle. Pourquoi ? Et bien : Les Ewoks madame. Toute la scène sur la lune forestière d’Endor a particulièrement vieilli, on sent la volonté à l’époque (déjà) d’élargir le public après le sombre épisode V et cela frise franchement le ridicule parfois.  Heureusement, le reste du film est impeccable (sous la direction de Richard Marquand) et on assiste à des scènes d’anthologie notamment avec Jabba ainsi qu’à une splendide bataille finale dans l’espace avec le Faucon Millénium ainsi que la scène entre l’Empereur, Luke et Dark Vador. « noooo ». Oui cette réplique n’est pas dans le film d’origine, les vrais sauront.

Retour du jedi Luke et Jabba

Retour du Jedi, Luke et Vador Endor

4. L’épisode 3, La Revanche des Sith

Comment Anakin Skywalker est devenu Dark Vador ? C’est la réponse que tente d’apporter le 3ème et dernier volet de la prélogie Star Wars. Sorti en 2005 et réalisé par George Lucas, l’épisode 3 alterne entre le ridicule et le « enfin c’est du Star Wars ». Pourquoi le ridicule ? Et bien parce que le jeu d’acteur d’Anakin à savoir Hayden Christensen est une véritable catastrophe (en VO comme en VF). Il est sans arrêt dans le surjeu pour bien montrer qu’il sombre dans le coté obscur et qu’il est devenu très (très) méchant…

Anakine devient Dark Vador, star wars épisode 3

Alors tout est à jeter ? Et bien non, la scène finale entre Obi-Wan ( joué par l’acteur Ewan McGregor) et Anakin où le premier lui dit « You were my brother Anakin » est très émotionnelle et tranche avec la douleur que ce dernier va ressentir en sombrant dans le feu. A la fin du film, on a presque l’impression d’être devant un Star Wars, à savoir pour les 5 dernières minutes de 3 films …

Padmé c3p0, star wars épisode 3

5. L’épisode 1, La Menace Fantôme

Pour son retour après 16 ans d’absence, Star Wars la Menace Fantôme est une introduction à la prélogie. Le film de 1999, introduit l’élu Anakin Skywalker au conseil des Jedis comme le potentiel élu qui apportera l’équilibre dans la Force. Beau désert, belle musique, magnifiques effets spéciaux, c’est l’épisode 4 en mieux !? Stop ! Ça c’était avant que Jar Jar Binks et ses amis arrivent. Le film est un peu un film Fantôme où ILM (la boite d’effets spéciaux) a dû faire face à de sacrés enjeux technologiques …

Star wars 1 jar jar binks

Il est en résulte un film sans enjeux dramatiques, un film vide où le grand méchant invincible se fait tuer sans bouger en regardant son adversaire. Faire un film pour faire plaisir aux fans, sans raconter réellement d’histoire, pire en les faisant rire… Mention spéciale néanmoins à Liam Neeson pour son interprétation impeccable de Qui-Gon Jinn. Autre fait notable, une course de Pods toujours très impressionnante.Star Wars 1, Qui-Gon Jin et Dark Maul

6. L’épisode 2, La Guerre des Clones

Sorti en 2002, La Guerre des Clones montre Anakin et Padmé (jouée par Natalie Portman) tombant amoureux sur les bords d’un lac. Hayden Christensen joue déjà très mal. S’en suit une terrible guerre dans une magistrale bouillie de pixels.

La Guerre des Clones Star wars

Je ne sais pas ce que George Lucas avait en tête avant de réaliser les deux premiers épisodes, mais je pense qu’il n’est pas arrivé au résultat qu’il escomptait. Il a clairement trop recherché à prendre une revanche sur la technologie en affichant tant de choses qu’il ne pouvait pas faire dans les années 70-80. Mais pourquoi ?

Comme diraient les gens de Pixar (qu’il connaît pourtant très bien et pour cause) dixit John Lasseter : ce qui compte avant tout c’est l’histoire, « l’art défie la technologie, la technologie inspire l’art. » S’il n’y a pas d’histoire et que les acteurs jouent mal, cela vieillit très vite, un peu comme ce qui est en train de se passer avec Avatar, un film vide impressionnant à sa sortie mais qui dans 15 ans sera insipide. On retiendra pour ceux qui n’ont pas peur, le duel au sabre laser entre Yoda et le comte Dooku (joué par le regretté Christopher Lee) qui aurait pu se terminer comme un épisode de Dragon Ball Z. Un épisode à oublier pour ma part.

Yoda avec un sabre laser star wars épisode 2

Certains diront que c’est vieux jeu d’opposer les deux trilogies, pourtant je n’étais pas né quand le Retour du Jedi est sorti…

Nous l’avons vu Star Wars oscille entre le meilleur et le pire. Je ne demande pas à ce que Star Wars ait la profondeur d’un 2001, l’Odyssée de l’Epasce, juste que ce soit un divertissement de qualité, comme l’était la trilogie originelle. Espérons qu’en ce 16 Décembre,  que J.J. Abrams pour l’épisode 7 ait opté pour le meilleur avec Le Réveil de la Force ! Que la force soit avec toi / vous / vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *